AMAIGRISSEMENT

L'hiver est là, nos amis âgés se sont couverts d'une grosse doudoune agrémentée régulièrement de plaques boueuses, en ces mois d'humidité et de journées courtes !

Attention, sous cette trompeuse épaisseur peut s'installer insidieusement une perte d'état dont on peut ne se rendre compte que bien tard et qui sera très difficile à récupérer chez un cheval d'un certain âge.

il ne faut pas en arriver là
amaigrissement

Bien-sûr il ne faut pas en arriver là ! D'abord il convient de tordre le cou à une idée classique : " c'est l'âge !"

Non, sauf pathologie particulière, un cheval âgé ne fond pas si il bénéficie d'une alimentation adaptée à son état physiologique

et dentaire. Le premier signe qui doit alerter se note, non pas sur l'arrière-main, comme on aurait tendance à le penser, mais au niveau du garrot et à l'arrière de l'épaule. Une épaule qui perd ses rondeurs doit immédiatement faire réagir : lorsque les côtes deviennent visibles et que la croupe fond, la perte de poids est déjà considérable et très difficile à combler.

Il faut penser que l'alimentation classique-foin/céréales-, même d'excellente qualité, peut devenir totalement insuffisante pour un cheval âgé : perte des dents, mauvaise assimilation, modification du transit,... tout cela accentué par les conditions climatiques et le déficit d'ensoleillement.

Le marché des aliments adaptés s'est considérablement étendu depuis quelques années et permet de palier cette situation pour maintenir nos vieux amis en pleine forme.

Ne pas oublier que le changement doit être progressif, en ajoutant, par exemple peu à peu des aliments floconnés à la ration habituelle.

Pour les chevaux qui ont perdu pratiquement toute leur table dentaire et recrachent des "chiques" de foin ou d'herbe, il faut humidifier la ration au moment de la distribuer et essayer les foins ou luzernes en fibres courtes pour faciliter le transit.

La forme et la joie de vivre de votre cheval vous récompenseront de vos effort !

Écrire commentaire

Commentaires : 0